La part élevée d’énergies renouvelables dans la production d’électricité en Suisse place le pays dans une position de leader en Europe. Ceci, notamment grâce à l’énergie hydraulique qui couvre près de 60 % de la production nationale. Mais d’autres types d’énergies renouvelables, à l’instar de l’énergie solaire ou éolienne, présentent encore de forts potentiels de développement.

En 1992, la première centrale solaire de Suisse est inaugurée dans le massif du Jura, sur le sommet du Mont-Soleil. Avec plus de 10 000 panneaux solaires implantés sur un espace de 20 000 mètres carrés, c’est à l’époque la plus grande centrale solaire d’Europe. 25 ans plus tard, cette centrale devient partenaire du projet Solar Impulse, l’avion solaire de Bertrand Piccard et André Borschberg. En parcourant 40 000 km sans aucun carburant, ils prouvent qu’on peut faire voler un avion de jour et de nuit grâce à l’énergie solaire. Ils soulignent ainsi le potentiel des énergies renouvelables.

Entre ces deux aventures pionnières en Suisse, la production d’énergie issue du photovoltaïque se multiplie par 1000 en 25 ans. Désormais, les modules photovoltaïques sont accessibles pour les particuliers et les entreprises. Ils sont en effet 5 fois moins chers aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Les panneaux solaires n’équipent plus uniquement les toits mais investissent également les façades des maisons. Chaque année, près d’1 milliard de Kwh sont produits sur le territoire grâce aux rayons du soleil.

Du vent dans les pales

La première éolienne Suisse a été raccordée au réseau électrique il y a plus de 30 ans, dans le canton de Bâle. Aujourd’hui, le pays compte 37 installations éoliennes qui offrent une puissance de production d’énergie de 75 mégawatts. Elles peuvent produire assez d’électricité pour couvrir les besoins de 36 570 foyers.

Selon les calculs des associations environnementales et de la Fondation Suisse de l’énergie, le pays dispose d’un potentiel de 400 installations éoliennes. Celles-ci pourraient produire près de 3 % de la consommation électrique du pays. Mais l’avenir de l’énergie éolienne se joue peut-être bien plus haut que les pales des éoliennes «classiques». A Zurich, on se penche sur la production d’électricité au moyen d’éoliennes en vol, de type cerfs-volants, dans le cadre du projet «Airborne Wind Energy». Une innovation qui devrait, dans moins de 10 ans, avoir une influence majeure sur le marché de l’éolien.  

Texte: Anne Wick 

Advertentie