Après une magnifique carrière sur les courts du monde entier, la star du tennis Martina Hingis reste très active physiquement. Pour garder la forme, la sportive d’élite nous donnes ses conseils et astuces. Interview.

Son palmarès est tout simplement énorme. Dans les grandes lignes, rappelons que Martina Hingis a en effet remporté 25 tournois du Grand Chelem et qu’elle détient certains records des plus impressionnants: celui de la plus jeune gagnante d’un titre du Grand Chelem en simple depuis Lottie Dod en 1887, et de la plus jeune numéro un mondiale de l’histoire du tennis à seulement 16 ans.

Après une carrière sportive brillante au plus haut niveau, la tenniswoman s’apprête à écrire un nouveau chapitre de sa vie en fondant sa famille. Mariée depuis l’année dernière à Harald Leemann, également passionné de tennis et médecin de l’équipe suisse de Fed Cup, Martina Hingis attend son premier enfant. La star nous explique la façon dont elle aborde cette expérience et comment elle fait pour rester aussi active et pleine d’énergie. Car une chose est sûre, la sportive d’élite est toujours autant en forme.

Quand vous songez à votre incroyable carrière sportive, qu’est-ce qui vous vient en premier à l’esprit?

Je suis avant tout très fière et reconnaissante. Fière, car je suis contente de moi, de mes performances et de la manière dont je suis parvenue à maintenir un haut niveau pendant plusieurs années. En même temps, je suis aussi très reconnaissante envers ce sport et toutes les personnes qui m’ont entourée durant ma carrière. Car vivre de sa passion tout en pouvant voyager, rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouvelles régions représente évidemment une grande chance. Le tennis m’a énormément apporté. Et je suis consciente de cette chance. Même s’il n’est pas facile tous les jours d’évoluer à son meilleur niveau, les côtés positifs sont bien sûr plus nombreux et importants. Malgré les entraînements à répétition et la 

Je suis aussi très reconnaissante envers ce sport et toutes les personnes qui m’ont entourée durant ma carrière.

Martina Hingis

Ma stratégie consistait donc à miser sur ma légèreté et ma rapidité plutôt que ma seule puissance physique.

Martina Hingis

grande discipline que demande une vie de sportive professionnelle, je constate que les avantages et les expériences enrichissantes qui l’accompagnent constituent le principal souvenir que je garde de ce chapitre ma vie. 

En parlant d’entraînement, à quoi ressemble le quotidien d’une joueuse de tennis professionnelle?

A beaucoup d’heures passées à s’entraîner. Durant ma carrière, mes journées comprenaient habituellement quatre heures de tennis ainsi qu’une à deux heures de condition et préparation physique. C’est un programme particulièrement exigeant et intense mais qui me plaisait. En même temps, j’ai toujours eu la chance de pouvoir compter sur ma mère. Très attentive à ma santé ainsi qu’à ma fraîcheur physique, elle veillait à ce que je consacre mes mercredis après-midi à des séances de natation pour me relaxer et soulager mon dos. Cela dans le but d’éviter les blessures ou le surentraînement. 

Selon vous, le sport d’élite, avec des programmes d’entraînement aussi intenses, est-il synonyme de bonne santé?

Oui si l’on sait rester à l’écoute de son corps. Pour ma part, je considère qu’un bon entraînement consiste avant tout à connaître son corps pour exploiter ses propres qualités. En ce qui me concerne, je ne suis pas une athlète au physique particulièrement grand comme certaines joueuses du tournoi telles que Serena Williams, Jennifer Capriati ou encore Monica Seles. Ma stratégie consistait donc à miser sur ma légèreté et ma rapidité plutôt que ma seule puissance physique. Du moment que l’on parvient à trouver le type d’entraînement qui nous correspond tout en observant suffisamment de plages de repos, l’organisme se porte bien. On peut par ailleurs remarquer que la plupart des grands joueurs adoptent une stratégie de préparation physique plus ou moins similaire. Il n’y a qu’à observer Rafael Nadal et Roger Federer par exemple. Deux joueurs dont le style de jeu et les qualités physiques diffèrent grandement, mais qui brillent tous deux en évoluant au top niveau depuis de nombreuses années. 

Et qu’en est-il des blessures, relativement fréquente dans un sport tel que le tennis?

Bien sûr, pour un athlète professionnel, le principal défi consiste à rester en bonne santé et à savoir prendre soin de son cors pour éviter les blessures. Pour ma part je m’estime chanceuse sur cet aspect car je n’ai pas souffert de blessures trop graves ni trop nombreuses. Cela ne m’a donc pas empêchée de revenir assez vite à mon meilleur niveau. En même temps, il faut savoir que les sportifs d’élite sont toujours plus et mieux encadrés par un staff technique et médical des plus complets. Entre les entraîneurs, les médecins du sport, les masseurs ou encore les physiothérapeutes et kinésithérapeutes, les athlètes sont très bien encadrés et bénéficient d’un suivi de pointe. Dans ce sens, ils ont accès aux meilleurs connaissances et astuces en matière d’entraînement, de récupération, de nutrition ou encre de préparation physique et mentale avant une échéance importante. Tout cela permet donc de limiter les blessures et d’éviter qu’elles n’entravent trop la carrière sportive. Bien sûr, on est jamais à l’abri et le risque zéro n’existe pas. Il faut aussi veiller à respecter son corps en évitant de surcharger son calendrier de compétitions. 

Alors que votre carrière de sportive professionnelle est terminée, on constate que vous avez su conserver une très bonne forme physique. Quel est votre secret?

Je continue à mener une vie active et centrée sur le sport. Je pratique toujours le tennis plusieurs fois par semaine et je monte également à cheval quatre à cinq jour chaque semaine. L’hiver je skie par ailleurs beaucoup avec mon mari. Dans ce sens, je pense qu’une athlète, pour rester en forme à l’issue de sa carrière, a intérêt à pouvoir partager sa passion du sport avec son conjoint ou son mari. Et avec un mari médecin du sport qui est aussi très actif, je n’ai aucun souci de ce côté. Le tout consiste à pouvoir trouver une seconde orientation à sa vie, à se fixer de nouveaux objectifs et à se lever chaque matin en pouvant se focaliser dessus pour pouvoir aller de l’avant. 

Et côté nutrition, observez-vous un régime particulier?

Je pense que l’important consiste à pouvoir se faire plaisir tout en conservant une bonne hygiène alimentaire sur le long terme

Pas vraiment. Et je m’autorise également des plaisirs comme le chocolat ou une bonne raclette, voire une fondue en hiver (rires). Je pense que l’important consiste à pouvoir se faire plaisir tout en conservant une bonne hygiène alimentaire sur le long terme. Je sais comment soigner mon alimentation, par exemple en privilégiant le poisson et les viandes légères ainsi que les salades et les légumes. Un peu comme lorsque je jouais à mon plus haut niveau. Après il s’agit de savoir diminuer un peu les quantités alors que les dépenses énergétiques baissent également. Mais cela se fait assez naturellement. Je ne suis d’ailleurs pas accompagnée par un diététicien ni un nutritionniste. Et je ne l’étais pas non plus durant ma carrière sportive. 

Le sport, en particulier lorsqu’on le pratique à un très haut niveau, forge également le mental. Que constatez-vous sur ce point par rapport à votre carrière?

La pratique d’une activité physique permet en effet de renforcer le mental. Dans le tennis, un sport qui comporte une grande dimension technique en plus du physique, il s’agit aussi et surtout de pouvoir se concentrer à 100% durant des moments décisifs. Il faut être capable de pouvoir accorder toute son attention sur le match. Dans ce sens le sport est excellent pour améliorer ce genre de qualités mentales. Même chose pour la mémoire par ailleurs. En même temps, le sport implique une certaine discipline. Surtout lorsqu’il faut s’entraîner au quotidien tout au long de l’année. C’est donc une très bonne école de la vie par rapport à la persévérance, la discipline et l’endurance. Je pense que ma carrière sportive m’a clairement aidé à me développer sur ces différents aspects, qui sont d’ailleurs très utiles dans la vie de tous les jours ou encore dans la vie professionnelle par exemple. 

Advertentie