Il est considéré comme l’un des esprits les plus brillants des temps modernes. Stephen Hawking est devenu célèbre pour ses déclarations et ses recherches. Mais c’est également sa maladie et l’extraordinaire histoire de sa vie qui l’ont rendu inoubliable. Un article sur un des plus grands scientifiques depuis Albert Einstein.

Mon objectif est simple. Il s’agit de comprendre complètement l’univers, pourquoi il est tel qu’il est et pourquoi il existe.

Stephen W. Hawking

Année 1942 : le jeudi 8 janvier, Stephen William Hawking voit le jour. Il est le fils du spécialiste de la médecine tropicale Frank Hawking et de l’économiste Isobel Hawking. A cause de la Seconde Guerre Mondiale, ses parents ont fui le quartier londonien de Highgate pour s’installer à Oxford. Lorsque Stephen a huit ans, sa famille déménage à St. Albans, où il fréquente le célèbre lycée de la ville. Plus tard il admet qu’il n’était pas un étudiant modèle. Les mauvaises notes étaient courantes pour lui. Pourtant, encore adolescent, il construit un ordinateur à partir de pièces recyclées. Cependant, il n’apprend à lire correctement qu’à l’âge de huit ans.

Les études en physique

Alors que son père veut qu’il étudie la médecine, Hawking est attiré par les mathématiques. Mais étant donné que cette branche n’est pas enseignée à l’université d’Oxford, il opte pour des études en physique. Dès qu’il obtient son diplôme, Hawking s’installe à Cambridge et commence son doctorat en astronomie et en cosmologie au Trinity Hall College.

Alors que son père veut qu’il étudie la médecine, Hawking est attiré par les mathématiques.

LE DR. STEPHEN HAWKING, PROFESSEUR DE MATHÉMATIQUES À L’UNIVERSITÉ DE CAMBRIDGE, PRONONCERA UN DISCOURS INTITULÉ «POURQUOI NOUS DEVRIONS ALLER DANS L’ESPACE» LE LUNDI 21 AVRIL 2008, LORS D’UNE DES NOMBREUSES CONFÉRENCES ORGANISÉES À L’OCCASION DU 50E ANNIVERSAIRE DE LA NASA, À L’AUDITORIUM MORTON DE L’UNIVERSITÉ GEORGE WASHINGTON À WASHINGTON. CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES: (NASA / PAUL. E. ALERS)

Il mène jusque-là une vie tout à fait normale. Mais tout va changer brusquement. Un jour, alors qu’il est allongé sur l’herbe avec sa petite amie, il n’arrive plus à se relever. Après avoir effectué des tests, les médecins lui annoncent alors la mauvaise nouvelle: il souffre d’une maladie incurable du système nerveux, la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Ils ne lui donnent que trois à cinq ans de plus à vivre. A cette époque, personne ne sait que la maladie d’Hawking se stabilisera progressivement, lui permettant de vivre plus de 55 ans. Suite au diagnostic, son état se détériore. Après les premiers signes de paralysie de la main, Hawking n’est plus en mesure d’écrire lui-même sa thèse de doctorat. Il nécessite d’un fauteuil roulant depuis 1968.

La SLA, une source de motivation

Hawking ne se laisse pas décourager. Sa maladie semble plutôt être une source de motivation pour lui. Dans sa biographie, il écrit: «lorsque vous êtes confronté à votre mort imminente, vous réalisez la valeur de votre vie, et ce que vous voulez faire». Peu de temps après, il épouse son amour d’enfance, Jane Wilde, qui donne naissance à trois enfants: Timothy, Robert et Lucy. Avec l’aide de sa fille, Stephen Hawking écrit plusieurs livres pour enfants. Après 25 ans de mariage, il divorce de sa femme et se marie avec son infirmière, Elaine Mason. Il semblerait que Jane Wilde était malheureuse vers la fin du mariage et qu’elle aurait même, avec la permission de Stephen, eu une liaison.

Au début de sa maladie sa femme Jane prend soin de lui, car le physicien n’accepte absolument pas l’aide d’autrui. Ce n’est qu’en 1985, lorsqu’il ne peut plus parler, qu’il accepte d’être suivi par du personnel médical qualifié. Il faut rappeler que ce n’est pas à cause de sa maladie que Stephen Hawking perd la parole. C’est plutôt à cause d’une trachéotomie exécutée en urgence suite aux complications d’une grave pneumonie. 

Hawking devient alors dépendant d’un dispositif qui lui permet de s’exprimer. Il s’agit d’un programme couplé à un synthétiseur vocal. Il est donc capable de sélectionner des lettres avec ses pouces et d’écrire des textes qui sont ensuite lus par le synthétiseur. Bien qu’on lui ait proposé des voix alternatives, plus semblables à la sienne, le physicien reste fidèle à sa «voix de science-fiction» des années 80. Lorsque son état empire et qu’il n’a plus de force dans ses doigts, un capteur infrarouge est installé sur ses lunettes. Ce dernier détecte les mouvements de sa joue, ce qui lui permet de contrôler l’ordinateur. 

Ce n’est pas à cause de sa maladie que Stephen Hawking perd la parole.

Un scientifique de haut vol

Heureusement, sa maladie n’affecte pas son génie. Dans les années 1960, il devient célèbre car il prouve, avec l’aide de son collègue Roger Penrose, que l’existence de singularités dans la théorie de la relativité d’Einstein est nécessaire. Il applique ensuite sa théorie aux trous noirs et à l’univers tout entier, contribuant ainsi au développement de la théorie du Big Bang. Son œuvre la plus importante, remonte à 1974. Il s’agit des «radiations Hawking». En appliquant la physique quantique aux trous noirs, Hawking découvre que, au fil du temps, ces derniers perdent de la masse. Sa théorie n’a pas encore été prouvée, mais elle a changé l’opinion des scientifiques qui pensaient que les trous noirs formaient des structures éternelles. En 1979, Hawking devient professeur de physique gravitationnelle à l’université de Cambridge et jusqu’en 2009, comme Isaac Newton, il occupe la prestigieuse chaire de mathématiques.

La vulgarisation scientifique

Ce sont également ses publications de vulgarisation scientifique qui font connaître le physicien au grand public et qui l’élèvent au rang de pop star. Dans ses livres, il reformule ses théories et ses recherches afin que tout le monde les comprenne et découvre l’univers. Dans son livre «Une brève histoire du temps», paru en 1988, il présente des théories sur les trous noirs, la mécanique quantique et l’origine de l’univers. Du jour au lendemain, son ouvrage devient un best-seller et se vend à des millions d’exemplaires. Néanmoins, au début, il n’est pas facile pour Hawking de reformuler ces sujets complexes afin de les rendre accessibles au grand public. Son rédacteur en chef lui renvoie sans cesse les chapitres car ses formulations sont trop difficiles à comprendre. Au début des années 2000, il publie encore deux ouvrages. 

Hawking au cinéma

Sa renommée ne cesse de croître. Hawking donne des conférences dans le monde entier, il rencontre des présidents et des chefs d’État ainsi que le pape. Il devient également membre de l’Académie pontificale des sciences, ce qui est surprenant étant donné que le scientifique veut comprendre l’univers de manière rationnelle, écartant donc une explication religieuse. Stephen Hawking apparait également dans plusieurs séries télévisées comme les «Simpsons» et «Star Trek», parfois incarné par un acteur, mais aussi réellement comme dans «Big Bang Theory». Sa vie a également été, à deux reprises, le sujet d’un film. En 2004, dans le téléfilm britannique «Hawking (La tête dans les étoiles)», réalisé par Philip Martin et diffusé par la BBC, Benedict Cumberbatch joue le rôle du jeune Hawking. Dix ans plus tard, dans «Une merveilleuse histoire du temps», le physicien est interprété par l’acteur Eddie Redmayne.

Son second mariage

Le mariage entre Hawking et Elaine Mason a souvent fait l’objet de titres embarrassants. Ces derniers soulignent, par exemple, le fait que la femme aurait interdit aux enfants de son mari de lui rendre visite. La plupart des médias accusent l’infirmière d’abuser physiquement et psychologiquement de son mari. Pendant plusieurs années, l’assistante de Hawking, Sue Masey, contacte les médias et dénonce le comportement de la deuxième femme du physicien. Hawking a toujours nié ces accusations et n’a jamais voulu faire des déclarations à ce sujet. 

Le 14 mars 2018, Stephen Hawking, l’un des plus brillants esprits des temps modernes, est décédé.

«Ça a été un moment formidable pour être en vie»

Pendant les dernières années de sa vie, le physicien met le doigt sur des problématiques importantes. Il rend les hommes attentifs aux enjeux du réchauffement climatique. Selon Hawking, cette crise climatique pourrait, comme d’autres problèmes actuels, mener les Hommes à leur propre mort. Mais, selon lui, pour éviter cette fin auto-infligée, les Hommes peuvent tenter de se déplacer vers d’autres corps célestes. Hawking s’est également prononcé contre l’intelligence artificielle: il craignait qu’un jour les machines puissent devenir plus intelligentes que leurs créateurs.

Le 14 mars 2018, Stephen Hawking, l’un des plus brillants esprits des temps modernes, est décédé. Le physicien a réalisé des choses incroyables bien qu’il eu constamment besoin d’assistance. Il représente un symbole d’espoir. Malgré sa grave maladie, il n’a jamais perdu son sens de l’humour et sa joie de vivre. A l’occasion de son 75ème anniversaire, Stephen Hawking donne un discours à Cambridge dans lequel il déclare que «ça a été un moment formidable pour être en vie et faire des recherches en physique théorique». Il donne également un dernier conseil à toute l’humanité: «regardez les étoiles et ne regardez pas uniquement vos pieds».

Texte Moreno Oehninger

Traduit de l’allemand par Andrea Tarantini

Advertentie