Fermez les yeux et laissez-vous aller: rêver vous transportera en voyage dans des mondes étranges. Un être humain passe environ un tiers de sa vie à dormir. Pendant que notre corps est allongé et détendu, notre cerveau tourne à plein régime. Les rêves représentent un événement nocturne et répétitif dont l’interprétation intrigue les humains depuis des siècles. Ce phénomène, qui semble souvent aléatoire et incontrôlable, peut être dirigé. C’est ce qu’on appelle le rêve lucide, ce dernier permet de créer son propre univers fantastique.

Un véritable phénomène

Par l’expression «rêve lucide», les scientifiques désignent le phénomène par lequel les personnes qui dorment dirigent consciemment leurs rêves. Si Aristote mentionnait déjà ce type de songes, la science moderne, quant à elle, n’étudie le phénomène que depuis 40 ans. Grâce à des expériences menées dans des laboratoires du sommeil, les scientifiques ont confirmé leur existence.

L’état de rêve lucide a été démontré grâce à l’étude des mouvements des yeux lors du sommeil. Car ce sont les seuls muscles qui peuvent être bougés de manière contrôlée lorsque l’on dort. Donc lors de ces expériences, différents sujets ont dû répéter une certaine séquence de mouvements oculaires, avant le coucher, afin de les mémoriser et de pouvoir les reproduire en cas de rêve lucide. Il s’avère que toutes les personnes à avoir participé à ces tests ont effectué les mouvements appris au préalable.

Rêver de manière lucide s’entraîne

Des études menées en Allemagne ont montré qu’environ un cinquième des personnes font des rêves lucides au moins une fois par mois. En principe, chacun pourrait apprendre à contrôler ses propres rêves de façon consciente. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une simple question de pratique. Cependant, il n’est pas réaliste de penser pouvoir avoir le contrôle total d’un rêve dès le début de l’exercice.

Toutefois, certaines personnes bénéficient de conditions plus favorables et arrivent à rêver lucidement en quelques semaines. Pourtant, cela demande un certain entraînement. Le premier pas vers le rêve lucide est de pouvoir identifier un rêve en tant que tel. En effectuant un test de réalité (voir encadré ci-dessous) plusieurs fois par jour, il faut se poser la question suivante: suis-je en train de rêver ou suis-je éveillé ? Ce contrôle régulier dans la vie quotidienne se transforme en une habitude pour le subconscient, qui est également utilisé dans les rêves et qui les expose en tant que tels.

Lorsque l’on dort, il y a quelque chose au plus profond de notre conscience qui nous informe que ce que nous voyons n’est qu’un rêve.

Aristote
Être en alerte

Dans les rêves lucides, la conscience de vivre une action irréelle est très présente. Ainsi, pendant cette expérience, on peut essayer de faire des choses que nous avons toujours imaginé et fantasmé d’accomplir dans la réalité mais qui n’ont jamais été possibles pour des questions physiques. Comme par exemple, voler haut dans le ciel comme un oiseau ou soulever un camion d’une seule main. Une chose est sûre, pour les rêveurs lucides: il n’y a pas de limites! Ils peuvent donner libre cours à leur imagination et se lancer dans de folles aventures.

De plus, certaines recherches scientifiques stipulent qu’avec cette méthode, on peut développer ses compétences déjà existantes et même en acquérir de nouvelles, comme l’apprentissage d’une langue étrangère. D’ailleurs, certaines personnalités historiques prétendent avoir été inspirées par leurs rêves. Par exemple, le peintre Salvador Dali a déclaré avoir découvert et expérimenté des idées pour ses œuvres dans ses rêves. Paul McCartney a affirmé avoir entendu la mélodie de “Yesterday” pour la première fois dans un rêve, bien avant que la chanson ne devienne le tube mondial des Beatles.

Toutefois, cette technique peut également être utilisée comme une sorte de thérapie. En effet, rêver de manière lucide peut permettre d’affronter ses problèmes. Par exemple, en recréant consciemment certains scénarios de notre vie réelle dans cet état de sommeil paradoxal, notre cerveau s’entraîne à répondre aux défis de la vie quotidienne.

Manipuler son sommeil

Dans le but d’entraîner le rêve lucide, on peut aussi introduire un rituel de bonne nuit. C’est-à-dire, des astuces qui nous aideront à mieux diriger nos rêves. Le premier truc est d’instaurer une phrase que l’on prononce à voix haute pendant la journée, qui peut porter soit sur un contenu spécifique que l’on souhaite rêver ou alors sur quelque chose que l’on veut insérer systématiquement dans nos rêves pour savoir que l’on rêve. Par exemple, se répéter «si je vois un chien bleu, c’est que je suis entrain de rêver» entraîne notre mémoire à intégrer l’information et à la reconnaître en état de rêve.

Une autre astuce pour réussir à mieux contrôler ses rêves est la régulation de son sommeil. Si d’habitude, notre nuit compte sept ou huit heures de sommeil, nous pouvons alors programmer un réveil cinq ou six heures après l’heure de coucher. À ce réveil forcé, il est nécessaire de réfléchir et se rappeler du dernier rêve pour essayer de se réendormir et reprendre le rêve de manière contrôlée cette fois-ci.

Tenir un journal

Enfin et surtout, il est important de se souvenir des événements du monde de nos rêves pour en tirer bénéfice. Ainsi, la documentation de ses rêves sous la forme d’un journal intime peut aider à se remémorer consciemment et à traiter les informations rêvées. Petit conseil: il ne s’agit pas d’écrire uniquement les actions, mais aussi les sentiments éprouvés ou encore les odeurs ressenties. Bien qu’en règle générale, au réveil on ne se rappelle pas immédiatement ce qui s’est passé dans nos rêveries, il est néanmoins utile de noter comment son propre sommeil a été perçu. Documenter ses rêves permettra de mieux les mémoriser au fil du temps.

Comment fonctionne un test de réalité?

Un test de réalité sert à distinguer la réalité du rêve. Ainsi, il permet d’observer attentivement les choses de la vie quotidienne en état de veille. De cette façon, prendre conscience de ce que signifie être éveillé est plus facile. Afin de pouvoir tester son propre environnement, il existe des questions utiles et des critères rationnels. Grâce à ces derniers, les contradictions logiques sont plus faciles à reconnaître et on prendre conscience du rêve:

  • Est-il possible de respirer la bouche fermée et le nez fermé?
  • L’heure est-elle lisible et a-t-elle un sens? Beaucoup de gens parlent d’horloges dans leurs rêves, dans lesquelles l’heure n’est pas lisible ou dont les aiguilles tournent continuellement en rond.
  • Est-il possible d’appuyer sur l’interrupteur et d’éteindre la lumière dans la pièce?
  • Est-il possible de comprendre comment on est arrivé à tel endroit? Souvent, dans un rêve, on change de place brusquement et on ne se souvient pas d’y être arrivé.
  • Le visage d’une personne est-il reconnaissable? Dans les rêves, les gens sont souvent une composition de plusieurs visages et difficiles à saisir.
  • Un texte est-il lisible et a-t-il un sens?
  • La gravité fonctionne-t-elle comme d’habitude? Y a-t-il des incohérences physiques, comme le fait de faire voler des personnes?

Texte Dominic Meier
Traduit de l’allemand par Laetizia Barreto

Advertentie