Comme le souligne la crise de Covid-19, la demande de professionnels de la santé s’avère importante. En Suisse, les filières de formation dans ce domaine permettent d’acquérir des compétences professionnelles et de trouver rapidement du travail. Présentation de quelques professions.

En Suisse, le secteur de la santé représente un domaine professionnel des plus porteurs. La demande est en effet importante. D’ailleurs, la moyenne d’âge de la population ne cesse d’augmenter et les pénuries de professionnels ne sont pas négligeables. Tous les indicateurs montrent donc une nécessité importante de disposer de collaborateurs formés dans ces filières. Les hautes écoles spécialisées, les universités et les formations en apprentissage permettent de bien se former dans les professions de la santé. Ensuite, hôpitaux, cliniques, établissements privés ou cabinets indépendants constituent autant de structures dans lesquelles il est possible de trouver un emploi à l’issue d’une formation.

Devenir technicien ou technicienne en radiologie médicale

Parmi les professions de la santé les plus demandées, on peut mentionner celle de technicien ou technicienne en radiologie médicale (TRM). Ce métier consiste à réaliser des images du corps humain en recourant à différentes techniques. Le but est de fournir aux médecins les informations nécessaires à l’établissement d’un diagnostic.

Une de leurs principales activités consiste à réaliser des images à l’aide de rayons X, d’ondes magnétiques ou encore d’ultrasons afin de visualiser d’éventuelles maladies, lésions ou malformations. Au terme de sa formation, le ou la TRM réalisera les examens de manière indépendante, en collaborant avec le ou la médecin radiologue.

Devenir infirmière ou infirmier 

La profession d’infirmier.ère conjugue compétences scientifiques, cliniques et techniques et comporte une importante dimension humaine. Ces professionnels de santé jouent en effet un rôle central dans la prise en charge de patients de tous âges et dans le suivi de leurs soins. Grâce à son expertise technique, médicale et humaine, l’infirmier.ère est polyvalent.e et prodigue des soins adaptés à chaque patient. Le métier comporte également un important aspect organisationnel car il faut coordonner les interventions des autres professionnels de santé.

Devenir physiothérapeute

Suite à des blessures ou à une maladie, le ou la physiothérapeute participe à la rééducation motrice d’un patient. Ce métier implique la collaboration avec d’autres professionnels de la santé (médecins, ergothérapeutes ou psychologues).

L’activité consiste à accompagner le patient par des exercices physiques, massages, électrostimulation musculaire, hydrothérapie et thermothérapie. Cela se fait au sein d’hôpitaux, cliniques, centres de réadaptation ou centres sportifs. Leurs tâches visent l’amélioration du fonctionnement musculaire, articulatoire, neurologique, respiratoire, circulatoire ou cardiaque du patient.

Advertentie